LA WICCA

Considérée comme un des arts de la sagesse, la wicca est l’un des systèmes de croyances religieuses et spirituelles pré chrétiennes. Elle est une résurgence de la plus ancienne religion d’Europe mais représente aussi une philosophie qui puise ses fondements dans les anciennes formes de vénération pour la nature. Ses adeptes, les wiccans plaident pour sa protection en respectant ses cycles.et recommandent le retour à son culte, ce qui leur est permis après observation des phénomènes astrologiques. La célébration des cycles du soleil, de la lune, et d’autres cycles naturels régit notre univers à des fins rituelles (rites de fertilité liés aux saisons par exemple). Cela permet d’être en résonance avec les forces intangibles du cosmos, de pouvoir les interpréter, les comprendre et même les prédire.

Les principes majeurs de la wicca sont :

  • L’acceptation de la réincarnation bien que certains n’adhèrent pas totalement, mais on peut dire que la plupart des wiccans y croient.
  • L’influence positive des esprits médiateurs, sous la forme de guides spirituels ou d’anges gardiens.
  • La croyance en la liberté et la tolérance puisqu’elle reconnait parfaitement l’existence de plusieurs voies pour accéder au Divin. Les Wiccans ne jugent pas les autres religions. Ils les acceptent tant qu’elles n’incitent pas à faire du tort à autrui. Une dernière condition est qu’elles ne cherchent pas à salir l’image de la Wicca. Cette dernière fait donc partie des religions dites païennes. Cependant, elle garde certaines de ses caractéristiques propres. Enfin, en admettant que chacun puisse créer son unité d’esprit autour de l’énergie cosmique.

Bien plus qu’un concept… une croyance

En manipulant des forces spirituelles, elle serait une forme de spiritualisme dualiste où le corps et l’âme, la matière et l’esprit sont formés de deux entités opposées. De là est née la croyance de certains wiccans en la Déesse Mère et en le Dieu Cornu. Ils ne seraient que la symbolique dualiste et l’opposition complémentaire de l’énergie vitale. Par ailleurs, ces deux énergies sont la représentation du Yin et du Yang, du bien et du mal, de la lumière et des ténèbres. Les deux parcourent toute chose et interconnecte tous les éléments de la vie.

La wicca dans le monde

Partout dans le monde la wicca aide les mediums, guérisseurs et voyants. Ces personnes ont un parcours initiatique. En plus, elles pratiquent des formes de célébrations et de rituels pour communiquer avec les forces spirituelles de la nature. Elles découvrent les pouvoirs magiques et divins cachés ainsi que les rites de passage de nos vies.

La réalité sur la wicca

Dans les pratiques magico-religieuses, la Wicca est une spiritualité libre dans ses croyances, ses pratiques et ses fondements. Elle n’est pas une religion ou une spiritualité restrictive ou accusatrice. Si elle propose un fonctionnement de base pour structurer la pratique des adeptes, chacun est libre de le suivre ou non. En outre, chacun peut façonner ses propres rituels, et d’assumer les conséquences du non-respect de ces règles. Celles-ci, qui font partie de cet univers magique dans toute sa splendeur. En fait, ce ne sont pas des lois uniquement wiccanes. Mais des règles de vie et de connaissance des lois qui structurent notre univers dans toutes ses dimensions.

Le côté mystérieux de cette pratique

La wicca est une pratique bidirectionnelle puisqu’il y a deux tendances : l’une est tournée vers la spiritualité et l’autre vers la connexion avec la nature. Et comme il n’y a pas de règles irréductibles à part le fait d’assumer ce qu’on fait librement sans nuire à autrui. Bien évidemment, une multitude d’idéaux s’est développée. Mais cela n’empêche que la wicca demeure méconnue et a gardé son côté mystique par son aspect occulte. Elle s’entoure du secret initiatique et des rituels à caractère magique qui s’y pratiquent.

Les limites de la croyance et pratique wiccane

Le fait que la Wicca n’impose pas beaucoup de restrictions ou de dogmes préétablis fait d’elle une réalité à facettes. Plusieurs traditions s’adaptent aux croyances et aux exigences de ses pratiquants. Dans leurs pratiques, elles utilisent les énergies et les forces de la nature. Elles recourent également à celles des divinités ou leur propre source. Leur but est de perfectionner leur existence et celle des autres.

Les points caractéristiques de la wicca

La wicca a aussi la particularité de rejeter l’aspect manichéen et séparatiste de certains autres cultes. Elle a pour quête la recherche du point d’équilibre qui permet de vivre convenablement. Ne pas être trop dans le clair qui serait la domination des sentiments positifs sapant la raison. De plus, ne pas trop verser dans le sombre non plus qui est synonyme de suprématie des sentiments négatifs altérant le jugement moral. Les forces divines qui animent la nature peuvent correspondre à différents aspects de l’état mental. Elles sont associées à des niveaux bien déterminés de sombre ou de clair. Le fait que le clair et le sombre ne sont pas forcément synonymes de bien et de mal, ne fait pas des wiccans des personnes dépourvues de conscience morale.

La perception de la vie et des divinités

Les Divinités symbolisent les énergies mâles et femelles qui coexistent en parfaite symbiose autour de nous. La vie dans toute sa splendeur est perçue comme un flux régulier d’énergies positives et négatives qui agissent pour aboutir à son équilibre.

Et tant que le Rede est respecté, qu’ils soient solitaires ou au sein d’un coven, les wiccans se créent leurs propres traditions, cérémonies, rites de passage, symboles et fêtes. Tous ces aspects sont expliqués et décrits de façon claire et détaillée grâce aux différentes rubriques qui leur sont consacrées. Ainsi, pour que vous découvriez ce monde, demandez l’effet des pratiques sur l’humain à l’un de nos médiums lors d’une consultation de voyance en ligne.