OCCULTISME

On désigne par le terme occultisme l’ensemble des pratiques, des arts ou des sciences permettant de mettre en mouvement les forces invisibles du cosmos. Elles requièrent les facultés occultes de l’Homme. Il serait donc la connaissance des aspects cachés de la nature. Il se réfère à des disciplines accessibles uniquement à quelques initiés et où des notions surnaturelles deviennent dominantes.

D’ailleurs,  l’ensemble de ces doctrines et pratiques est propre aux adeptes de ce mouvement. Ces derniers sont en majorité des hommes dévoués, aux qualités morales insoupçonnées. En plus, ils sont incapables d’employer pour le mal les connaissances qu’ils ont acquises. Leurs effets sont contrôlables mais leur origine reste cachée.

Les secrets révélés de la science occulte  

Les occultistes comme les wiccans s’efforcent de s’élever jusqu’à la compréhension totale des aspects invisibles de l’homme et de la nature et des esprits. Il est question de corps éthérique ou astral pour l’homme, de plan éthérique ou astral pour la nature.

Pour cela, ils se basent sur des faits physiques et des phénomènes non naturels comme la sorcellerie et la magie. Que les personnes du monde scientifique ne n’approuve pas ce monde invisible. Pourtant, dans l’histoire de l’humanité, toutes les religions ont parlé de son existence.

Par ailleurs, ils privilégient la pensée par la théorie des analogies et des correspondances. Cette pensée est d’ailleurs la clef de tous les secrets de la nature et la seule raison d’être de toutes les révélations.

Les origines de l’occultisme, cette science mystique…

On regroupe aussi sous ce vocable l’ensemble des mancies et arts divinatoires qui lient les composantes des trois règnes (animal, végétal, minéral) au quatrième qui est l’humain. Dans ce sens, les vertus occultes peuvent avoir de grands effets avec un minimum de causes.Toutefois, elles agissent à distance.

L’exemple type et basique de l’action occulte est l’attraction exercée par l’aimant sur le fer ou le feu dans le silex. C’est ce qu’on appelle les secrets de la nature invisible. Il peut désigner aussi l’ensemble des rapports que l’homme peut ou essaye d’avoir avec les autres plans évolutifs de l’expression Divine. Il fédère donc un peu toutes sortes de disciplines comme la sorcellerie et la guérison par les forces invisibles.

Elles vont des sciences divinatoires, des communications spirites ou channeling à la science des pierres. Il s’agit notamment des cristaux, des bougies, des encens en passant par les vévés, l’astrologie ésotérique et l’angélologie.

L’occultisme garde son aspect mystérieux et son sens caché

Il faut toujours garder en tête qu’occulté est synonyme de caché, secret. De ce fait, plusieurs des disciplines regroupées dans cette appellation sont accessibles à uniquement une petite poignée de personnes. Celles qui s’y intéressent suffisamment pour approfondir leurs recherches et tenter l’expérience.

C’est pour cela que l’occultisme a, encore aujourd’hui, cet aspect mystique et secret qui fait qu’on identifie souvent les personnes passionnées d’occultisme comme des êtres étranges et hors normes. Bien que, bien étudiés, bien contrôlés et avec une philosophie pure, ces outils sont efficaces. Ils peuvent rendre beaucoup de services puisque l’extérieur ainsi que l’apparent renseignent et informent l’initié.

Le sage, quant à lui, apprend sur l’intérieur et le fond. Il défalque les signatures apparentes qui permettent de lire les vertus cachées. Certains objets ou pratiques sont plus porteurs que d’autres quant à ces puissances cachées.

L’occultisme vu en tant que croyance

En tant que croyance en des forces occultes et pratique des sciences occultes, l’occultisme affirme l’existence de fluides cosmiques. Cette existence est très utile pour expliquer l’interaction entre le monde spirituel et le monde physique. Les fluides spirituels ou magnétiques représentent une transformation du fluide cosmique, comme l’est la matière, plus éthérée, mais suffisamment énergétique pour être influencée par l’esprit. Il peut la dynamiser. Cela prouve ainsi l’existence d’un monde invisible à l’intérieur du monde visible. Ces analogies et correspondances entre visible et invisible se ressentent même entre les divers êtres.

L’occultisme dans la pratique

L’occultisme, en tant que pratique, suppose la connaissance et l’utilisation de l’astrologie, des mancies, et de la médecine occulte. Elles ne sont que l’exercice de la volonté appliquée à la source même de la vie. Elle tend à cette lumière astrale dont l’existence est fait, et dont le mouvement est conforme aux calculs. En outre, cette échelle ascendante et descendante constitue le grand arcane magique.

Dans la grande famille de l’occultisme, on retrouve aussi :

L’alchimie

Science occulte née de la fusion des techniques chimiques gardées secrètes et des spéculations mystiques, tendant à la réalisation de la grande œuvre. Ensemble de remèdes universels capables de changer le plomb en or par exemple.

La Kabbale

Elle consiste en une interprétation mystique et allégorique de l’ancien testament dont le livre classique est le Zohar, ou Livre de la splendeur. Les pratiquants des sciences occultes utilisent dans un sens magique les symboles de la kabbale.

L’hermétisme

Doctrine ésotérique fondée sur des écrits de l’époque gréco-romaine attribués à l’inspiration du Dieu Hermès.

L’illuminisme

Doctrine, mouvements de certains mystiques considérés comme des illuminés.

Sous le terme occultisme, on regroupe aussi les ordres, associations, groupements faisant usage de pratiques occultes : La Rose-Croix, le Catharisme, les Templiers ou la Franc-maçonnerie par exemple.

L’occultisme vu en tant que philosophie

L’occultisme ou la philosophie occulte est une notion dotée d’un très grand pouvoir, plein de mystères très relevés, et renferme une grande connaissance des domaines les moins accessibles tels leurs vertus, leurs usages, leurs compositions, leurs effets. D’où la production d’un effet merveilleux par l’application et le bon usage qu’elle fait de ces différentes vertus de tous les éléments, lui conférant ainsi son côté dynamique et son aspect action. En toutes choses, on retrouve deux facettes et ici c’est l’outil et le moyen de se sentir en harmonie avec la Divinité. Qui vont se retrouver dans les différentes disciplines, dont l’Occultisme est constitué alors que la pensée qui actionne cet outil est l’ésotérisme.

La nuance entre occultisme et ésotérisme

D’ailleurs il est judicieux de ne pas les confondre bien que le langage courant confonde très souvent l’occultisme à l’ésotérisme. L’occultisme étant un ensemble de pratiques et d’arts alors que l’ésotérisme correspond à une forme de pensée fortement liée à l’histoire de la spiritualité et au sentiment religieux. Il se réfère au mode de transmission d’une initiation sélective, élitiste et accumulée au cours des siècles, englobe un ensemble de théories qui font appels aux forces mystérieuses, à l’irrationnel. Le mode de pensée ésotérique est en fait légitimisé par les pratiques occultistes qui n’ont d’ailleurs pas le même but puisque l’occultiste vise une fin pratique, alors que l’ésotériste poursuit une fin idéaliste et métaphysique. La magie des occultistes étant très concrète, et celle des ésotéristes, plus philosophique.

L’évolution de l’occultisme

Suite à la découverte de la double personnalité par les spirits et l’inconscient par les magnétiseurs, et en réaction à l’impérialisme du scientisme dominant, l’intérêt pour l’occultisme et les pouvoirs inconnus de l’homme s’est accru. Le centre d’intérêt des occultistes ou du moins de leurs adeptes ou admirateurs s’est déplacé des choses aux hommes en passant des vertus occultes de la nature aux pouvoirs occultes de l’esprit.

La voie menant au savoir

On se passionne davantage pour les sciences humaines que pour les sciences occultes. Et les multiples recherches dans plusieurs domaines tels que les visions mystiques, la clairvoyance, l’écriture automatique ou la lévitation mènent la plupart du temps à un développement personnel où le penser positif, le lâcher prise et l’harmonisation des chakras sont indisponibles faisant de l’occultisme et de ses outils un moyen de communication entre les diverses manifestations de la création et de la réalité. C’est une voie ouverte à tous les champs du savoir et elle exige morale, humanisme, rigueur et discipline afin de conférer à l’esprit un rôle médiateur entre l’humain, le divin et la nature.